Revitalisation des centres-villes

 

Fédération Française de l’Equipement du Foyer

Pascal Malhomme, Président

Pmalhomme

La FFEF représente et défend les intérêts des professionnels du commerce de détail indépendant en équipement du foyer, droguerie, bazar, arts de la table et cadeaux. Elle représente ces entreprises auprès des pouvoirs publics, des organisations nationales ou interprofessionnelles, des partenaires sociaux de la branche et des administrations en général.

 

"Les consommateurs représentent un acteur essentiel car c’est eux qui décident au final."

Constat :

  • Difficulté des indépendants à passer le cap de la transition numérique :
    Les franchises et les enseignes se sont mises à l’e-commerce alors que les indépendants n’ont pour une grande part pas passé le cap. Il est difficile de faire passer des messages à des indépendants qui sont souvent découragés, « déconnectés » et pas suffisamment formés à cette culture.

Les Propositions :

  • Fédérer les acteurs et impliquer le consommateur :
    Le couple « association de commerçants-mairie » peut très bien fonctionner pour que perdurent les centres-villes, à condition de faire du lien avec les autres acteurs : les intercommunalités, la Région, le Conseil départemental, les CCI, CCM et CCA. Il faut réunir tous les intervenants pour créer une synergie, faire en sorte que tous les acteurs économiques se mettent autour d’une table. Les consommateurs représentent un acteur essentiel car ce sont eux qui décident au final.
  • Garantir des diagnostics indépendants :
    Les Commissions d’aménagement commercial (CDAC) doivent être refondues et doivent avoir les moyens de financer des enquêtes indépendantes pour ne pas laisser les porteurs ou promoteurs des dossiers de s’en charger.
  • Créer un label régional :
    Les labels « made in France » ou « Origine France Garantie » existent déjà mais il faudrait y accoler des mentions de la région d’origine « Origine France Garantie Bretagne » par exemple. En France, on connaît mal la puissance du made in France. Les grandes sociétés de luxe en sont friandes car au Japon ou aux Etats-Unis, cette valorisation est booster de ventes. Il faut capitaliser sur ce prestige pour d’autres produits de grande qualité en intensifiant la communication auprès du consommateur.

 

Parution : http://www.grande-cause-nationale.fr/portfolio/federation-francaise-de-lequipement-foyer/

 

Suite de la publication de ses rapports "La revitalisation commerciale des centres-villes" et "Inscrire les dynamiques du commerce dans la ville durable", le conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD) a organisé un colloque avec l’ensemble des partenaires concernés à la suite de la publication de ses rapports « La revitalisation commerciale des centres-villes » (juillet 2016, avec l’inspection générale des Finances) et « Inscrire les dynamiques du commerce dans la ville durable » (mars 2017).

Ce colloque ouvert à tous les acteurs et nourri d’expériences françaises et européennes, a permis de mettre en débat l’ensemble des enjeux socio-économiques, environnementaux et de cohésion territoriale afin de dégager une nouvelle approche pour le devenir des centres-villes et des périphéries commerciales.

http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/0_slides_duhamel-narring_cle5b2935.pdf

 

« Dégradation du cadre de vie, sur-artificialisation des sols, disparition des commerces de proximité, apparition de friches commerciales… : la multiplication à outrance des zones commerciales de grande ampleur n’est plus acceptable. Le lancement de ce plan de mobilisation doit permettre de réconcilier le développement du commerce et la création de villes durables. Cette mobilisation collective est la clé pour réinventer l’urbanisme commercial et récréer du lien entre la ville et le commerce  » a déclaré Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, lors de la remise du rapport du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) « Inscrire les dynamiques du commerce dans la ville la durable » à l’issue d’une matinée d’échanges « Commerce, Ville et Territoire ».

Face au constat partagé des déséquilibres générés par le modèle historique de développement du commerce, la ministre lance un plan de mobilisation pour réconcilier les dynamiques du commerce avec la ville durable.

La prolifération de centres commerciaux de grande ampleur en périphérie des villes, telle qu’elle est pratiquée depuis plusieurs décennies, génère à la fois des déséquilibres urbains, écologiques et économiques.

Lire la suite ou téléchargez les rapports et la synthèse


Centre ville en Mouvement, Association d'Élus locaux et de Parlementaires qui œuvre pour le renouveau du centre-ville, a publié en juin 2016 son baromètre du centre-ville et des commerces :

« 9 Français sur 10 ont le sentiment que la modernisation du centre-ville est et devrait constituer un objectif important pour les maires. »
La Ville de Saint-Lô appuie ce constat. Elle s’inscrit en effet dans une véritable dynamique impulsée par la volonté forte du Maire et de sa municipalité, et les actions terrain de la manager et de Saint-Lô Commerces (associations de commerçants fédératrice, ouvertures de nouveaux commerces, organisation de nombreuses animations et opérations clients (comme l’opération Shopping

A travers ce 1er baromètre qui lui est consacré, les Français expriment leur fort attachement au Centre-Ville. Lieu de convivialité, de commerce et de lien social, un renouveau s'installe bel et bien dans les grandes villes. Il doit aujourd’hui emporter dans son sillon les Centres-Villes plus en souffrance des petites et moyennes agglomérations. Le plébiscite des jeunes pour le Centre-Ville, lieu de vie par excellence, est porteur d’espoirs.

La métamorphose durable de nos cœurs de ville est en route.

Pierre CREUZET Directeur fondateur de Centre-Ville en Mouvement

Lire ou télécharger l'intégralité du baromètre

http://barometre.centre-ville.org/


Les Assises Nationales du Centre-Ville se sont tenues à Nîmes les 4 et 5 juin 2015.

Nimes 06 2015 1

 

La FFDB était présente sur le stand "Le Village de Fédérations" qui, à l'initiative de la CDF, a réuni 14 Fédérations du commerce de détail.

 Parmi les ateliers organisés par la CDF et ses Fédérations, nous avons notamment participé à :

Parole de commerçants : Comment les nouvelles formes de distribution impactent les artisans commerçants en boutique ou sur les marchés ?

Intervenants : Monique RUBIN, Présidente des Marchés de France  ;  Mihaela STREANGA, Juriste de l'Union nationale des syndicats de détaillants en fruits, légumes et primeurs  ;   Patrice MARQUEZY, Président départemental du Syndicat national du commerce de l'antiquité, de l'occasion et des galeries d'art  ;  Pascal MALHOMME, Président de la Fédération française de la droguerie bazar  ;  Francis PALOMBI, Président de la Confédération des commerçants de France.

Nimes 06 2015 2

 

Deux autres ateliers étaient également organisés :

Parole de commerçants : Comment maintenir les commerces du centre-ville et des quartiers ?

Avec, parmi les intervenants, Maître Frédéric DOUEB, avocat à la Cour, conseiller de la Fédération.

Parole de commerçants : Comment ancrer la notoriété des marchés dans le paysage économique actuel ?