Soldes shoppingsoldes

  L’attrait des consommateurs français pour les soldes saisonniers a progressivement chuté ces dernières années : en cause, la multiplication des promotions en magasins comme sur Internet. Qu’il s’agisse de réductions de prix classiques, de ventes privées ou de prix cassés, les consommateurs se sont habitués à être régulièrement sollicités pour réaliser de bonnes affaires à travers des temps forts toujours plus nombreux. Selon une étude du Centre Régional d'Observation du Commerce, de l'Industrie et des Services de la CCI Paris Île-de-France (CROCIS) réalisée en juin 2016, 50 % des commerçants parisiens déclaraient avoir pratiqué des réductions dans les semaines précédant les soldes.
Cet affaiblissement progressif soulève plusieurs questions : faut-il conserver des soldes saisonniers dans leur mode de fonctionnement classique, créer de nouveaux rendez-vous commerciaux plus fédérateurs pour toutes les formes de commerce et, dans l’affirmative, quels garde-fous ou améliorations instaurer ?

Après avoir auditionné plusieurs organisations et fédérations professionnelles notamment la Confédération des commerçants de France (CDF), la CCI a présenté sa prise de position dans ce domaine.

Téléchargez le document